L’épopée du lion

Texte de Victor Hugo

La pièce


Fresque poétique avec violon.

« Un lion avait pris un enfant dans sa gueule… »

Dans son recueil L’art d’être grand-père , Victor Hugo insère un drôle d’objet poétique : une épopée.

Derrière l’apparente simplicité d’un conte destiné à ses petits-enfants, l’auteur laisse briller sa plume riche de l’expérience de toute une vie.

Le Théâtre de Pan se passionne pour cette fresque poétique et met ses pas dans ceux du Grand Homme (et du grand-père) pour faire entendre cette pépite littéraire avec la même volonté de la rendre accessible à un large public grâce à une mise-en-scène subtile où l’éclat du texte est accompagné des variations musicales du violon.

Une aventure épique savoureuse qui chemine inexorablement vers un moment de grâce.

Durée du spectacle : 1 heure

L’Histoire

Dans un royaume, un lion terrible a enlevé le jeune prince âgé de dix ans plongeant la population dans la tristesse et la crainte.

Tous les moyens sont mis en œuvre pour récupérer l’enfant :
Par la force d’un preux chevalier, par la parole d’un ermite, par la ruse d’un piège de grande ampleur.

Parviendra t-on à sauver l’enfant des griffes du redoutable fauve ?

UN MYTHE ENFANTIN PAR UN GRAND-PÈRE LÉGENDAIRE

Au carrefour entre la poésie et le conte, L’Épopée du lion fait penser à une histoire que le grand-père inspiré raconte à ses petits-enfants adorés.

Mais en y regardant de plus près, la peinture naïve révèle un bijou de virtuosité aux multiples facettes.

Tirant les ficelles d’un petit théâtre de marionnettes, le grand-père joue avec ses outils de créateur génial : l’épique et le grotesque, le dramatique et le comique, le majestueux et le fragile.

Victor Hugo use de cette épopée comme un prétexte pour mettre en scène sa propre vie. Il se laisse facilement reconnaître sous les traits du lion indomptable et solitaire défiant les multitudes (référence à son exil de 19 ans) et réuni une foule de références à son œuvre.

UN CONCENTRÉ DE VICTOR HUGO D’UNE MONUMENTALE SIMPLICITÉ.

La fable divertissante abrite les combats et les fragilités de l’auteur ; en particulier sa fameuse doctrine selon laquelle la vraie puissance est celle des faibles.

Dans un désir d’authenticité, le Théâtre de Pan propose une mise-en-scène sobre qui habille une proposition artistique franche.

« Toute pièce de Hugo est une pièce éclatante. (…)
Chapeau bas devant le poète. Et verbe haut. Restez des interprètes, n’imposez pas votre nature à celle du  poète.(…)Sinon Hugo, ce « gaillard » populaire, vous balance vertement un bon petit coup d’épaule. (…)
Réalisme donc et poésie.(…)
Rien de plus néfaste à Hugo qu’un interprète qui lèche, « surlèche » ses alexandrins écrits en pleine inspiration et de plein jet. A notre tour, avec Hugo, nous devons éblouir cette assemblée d’enfants que sont les spectateurs. »

Jean Vilar

« Ce n’est pas en déployant autour d’une œuvre de sombres draperies
qu’on lui donnera son aura mystérieuse,
mais bien au contraire en faisant autour d’elle un tel jour
que ses limites s’en trouveront d’elles-même effacées. »

René-Guy Cadou

UNE MISE-EN-SCÈNE Á L’IMAGE DE LA DOCTRINE DU POÈTE :
UN EXTÉRIEUR SIMPLE, UNE INTÉRIORITÉ RICHE.

UNE CRÉATION MUSICALE INÉDITE
TANTÔT ILLUSTRATIVE,
TANTÔT CONTEMPLATIVE.

« La musique, c’est du bruit qui pense. »
Victor Hugo

Les grandes capacités expressives du violon et la composition saisissante de la musicienne prolongent la sensation de « cinéma intérieur » pour le spectateur et y ajoute une dimension contemplative.

En alternant judicieusement avec les étapes de l’épopée, Texte et Musique s’unissent dans un équilibre raffiné propice à l’imaginaire.

UNE FAUVE RÊVERIE QUI JOUE PARTOUT ET POUR TOUS

L’Épopée du lion bénéficie de la célèbre générosité populaire de Victor Hugo pour séduire le public quel que soit son âge et son savoir.

 Un spectateur néophyte y découvrira une histoire merveilleuse pleine de grâce et d’aventure. Un connaisseur reconnaîtra avec délice la fameuse patte de l’auteur aux 153 837 vers.

Notre dispositif scènique s’adapte aux caractéristiques de chaque lieu. Cette démarche dramaturgique fait de chaque représentation un instant unique.

Dans un jardin ou au coin d’un feu de cheminée, du cloître au banc public, sous un arbre centenaire ou sous la coupole du Panthéon, L’Épopée du lion trouve sa place avec discrétion et harmonie.

L’Epopée du Lion a posé ses valises au Panthéon pour six représentations exceptionnelles dans le monument.

Des ténèbres à la lumière, Victor Hugo nous guide à travers ce monde imaginaire dans une aventure épique savoureuse qui chemine inexorablement vers un moment de grâce pour le plus grand plaisir des oreilles et du cœur.

Équipage

 

 

Comédien : Germain NAYL

Violoniste :

 

 

Claire VAN RHIJN

 

 

 

mariée

rendez-vous:

décembre 2022
Bientôt chez vous. Contactez-nous !

Adresse Postale

12 rue Hélène Boucher
35136 St Jacques de la Lande

Appelez-nous

Porteur de projet : 
Germain Nayl : 06 89 57 55 56

 

Email

contact@theatredepan.fr